Institut pluridisciplinaire de recherche appliquée dans le domaine du génie pétrolier (IPRA)


Institut Pluridisciplinaire de Recherches Appliquées

 

 

 

Chiffres clés

  • 260 personnels (dont 150 permanents)
  • 30 thèses soutenues / an
  • 200 publications / an
  • 5 brevets / an
  • 1 Unité Mixte Industrielle avec Total
  • 2 équipes communes avec Inria
  • 3 chaires industrielles
  • 1 membre de l’IUF

  

Missions

La structure Fédérative IPRA (FR CNRS-UPPA 2952) rassemble des compétences pluridisciplinaires en mathématiques, sciences de l’ingénieur et géosciences de 4 laboratoires et d’une unité mixte de service localisées à Pau, Anglet et Tarbes afin : 

 

  • d’expérimenter en s’appuyant sur des plateaux technologiques (PVT, puissances pulsées, métrologie, etc.) ;
  • de modéliser  par la compréhension de phénomènes physiques complexes et leur mise en équations;
  • de simuler expérimentalement et numériquement afin d’affiner et reproduire des lois de comportement complexes;
  • de valoriser les travaux menés dans les laboratoires par un partenariat intense avec le monde socio-économique.

 

 

 

Savoir-faire

Ils sont utilisés pour favoriser les synergies autour d’axes de développement stratégiques :

 

 

 

Géo-ressources et transition énergétique La raréfaction des ressources pétrolières conventionnelles conduit non seulement à s’intéresser aux nouvelles sources d’énergie, mais aussi à envisager l’exploration et la production de ressources fossiles dans des conditions de plus en plus difficiles. Les laboratoires de l’IPRA, en partenariat avec Total et Inria, l’institut Carnot ISIFoR, le pôle de compétitivité Avenia, contribuent principalement à l’exploration et la production durable de ressources énergétiques issues du sous-sol ainsi qu’aux enjeux majeurs de la transition énergétique tels la géothermie profonde, le stockage souterrain de l’énergie.
   
 Aéronautique Le Sud Aquitain est un bassin industriel important dans le domaine de l’aéronautique et nous bénéficions de la présence de grands donneurs d’ordre et du pôle de compétitivité mondial Aerospace Valley. Plusieurs laboratoires développent des activités de pointe trouvant des applications dans le domaine de la propulsion et de la sûreté de fonctionnement.
 
   
Construction éco-responsable Cette filière fortement soutenue dans le domaine de des matériaux, de l’énergétique du bâtiment, de la sécurité des infrastructures (littorales). Elle se développe en particulier dans le cadre des activités de l’Institut pour la Transition Energétique INEF4 dans les secteurs de la réhabilitation, de la construction durables, de l’architecture physique et urbaine.
   

 

En bref

L’IPRA est une fédération de recherche à haut niveau d’intégration en capacité de faire des arbitrages pour les demandes de moyens auprès de sa tutelle universitaire. Sa gouvernance est organisée autour d’un bureau des directeurs (constitué des directeurs et directeurs adjoints, soit 11 personnes) se réunissant une à deux fois par mois et d’un conseil de l’IPRA constitué de 15 membres élus et 7 membres nommés parmi les chercheurs, enseignants-chercheurs, ITA, BIATSS et doctorants, réuni au moins deux fois par an.